La Burda du désert

La Burda du desert, parue aux Éditions Science sacré en 2015, tableaux de F. Tidjani, texte de T. Ikbal, prologue et exégèse de M. Vâlsan

Plus d'informations

Disponibilité : En stock

24,50€ TTC

Date de parution : 2015
Editeur : Science sacrée
Collection : Sumbul

Nombre de pages : 156
Dimensions : 23,6 x 23,6 x 1,9 cm
Format : relié
ISBN : 9782915059106

Voyage vers un jeu de lumière, vers un mirage déconcertant. Tableaux énigmatiques surgis des sables du désert de Témacine, réflexions et pensées poétiques jaillies des ardeurs de son soleil. La soif… le miroir d’une eau prometteuse qui scintille puis s’évanouit… la contemplation d’une Théophanie qui s’ensuit.

Par leurs dessins et leurs mots d’artistes, Faïza Tidjani et Touria Ikbal entraînent le visiteur du livre dans un univers fascinant où l’imaginaire s’avère réalité pure et où l’évocation devient invocation. Grâce à sa fine connaissance de la spiritualité islamique, Muhammad Vâlsan relève, quant à lui, quelques traces fugitives de leurs pas et donne un bel éclairage initiatique à leurs images subtiles.

Faïza Tidjani
Née à Constantine, Faiza Tidjani est de père originaire de la Zaouïa Tidjania de Temacine et de mère originaire de la Zaouia Rahmania-Bachtarzi de Constantine. Femme du Sud et du Nord, baignant dans un environnement purement soufi, elle s’est orientée vers la peinture d’une manière autodidacte et bien enracinée dans sa terre, si généreuse et si proche des gens. Empruntant souvent les sentiers escarpés plutôt que les grands boulevards, ce qui correspond parfaitement à son monde intérieur, Faiza Tidjani exprime son univers aux confins de la spiritualité et de l’esthétique, en mettant en lumière les vraies valeurs qui fondent les sociétés traditionnelles. Loin de toute mode et de tout académisme, elle reste authentique jusqu’au bout de sa palette.


Touria Ikbal
Née à Marrakech, Touria Ikbal est poétesse, traductrice et chercheur en soufisme. Députée au parlement marocain depuis 2011 où elle est membre de la commission de la culture, de la communication et de l’enseignement, elle est aussi professeur dans une grande école de Commerce. Elle compte à son actif une vingtaine de publications : recueils de poèmes, traductions et études sur le soufisme. Elle est vice-présidente de l’Association al-Muniya de Marrakech pour la sauvegarde et la revivification du patrimoine du Maroc, ainsi que membre de la fondation al-Koutoubia : les jardins du savoir et de la fondation Mémoire de Marrakech. Elle participe régulièrement à des rencontres nationales et internationales dans ses divers domaines de compétence.


Muhammad Vâlsan
Né à Paris, Muhammad Vâlsan est le fils de Michel Vâlsan (Cheikh Mustafâ ‘Abd el-‘Azîz) qui fut le premier grand interprète d’Ibn ‘Arabi en Occident. Directeur de la de la revue Science Sacrée, il poursuit l’oeuvre de son père et étudie l’expression universelle des doctrines initiatiques. En connaisseur avisé des divers textes sacrés, il se base sur leurs principes pour en aborder certaines applications dans le domaine des sciences et des arts traditionnels. Il est investi dans le dialogue inter-religieux et participe à de nombreuses conférences internationales. Exerçant les métiers d’apiculteur et d’éleveur de pur-sang arabes, il porte également une attention particulière au symbolisme des animaux, notamment dans le Coran.

Lire en pdfPrologue (Muhammad Vâlsan)

La Burda du désert

- 30 Tableaux (Faïza Tidajni)

- Poèmes (Touria Ikbal)

Considérations exégétiques (Muhammad Vâlsan)

Logo Science sacrée

Entrer sur le site